Le Shiatsu

SHIATSU est un mot japonais qui signifie « pression digitale ». C’est un terme récent pour désigner la plus vielle forme de médecine au monde : Soigner à mains nues. Son originalité réside dans son mode d’action. Le praticien exerce essentiellement des « pressions-relâchements » rythmées et répétées, le long de lignes de points appelés Keiraku qui recoupent le trajet des méridiens d’acupuncture sans toutefois les suivre parfaitement, ainsi que sur des points isolés. Sur chacun des points il dose soigneusement sa pression en fonction de la résistance des tissus sous-jacents qui révèle l’état énergétique du point, lequel peut traduire un vide (Kyo) ou un excès (Jitsu). C’est ainsi qu’il rééquilibre la libre circulation de l’énergie dans le corps en cherchant à égaliser la consistance des tissus profonds (Yin) avec celle des tissus superficiels (Yang). Généralement le diagnostic est simultané au traitement, le praticien procède en fonction de l’énergie qu’il ressent sous ses doigts. Les étirements et les mobilisations qui complètent le traitement assouplissent les articulations et ouvrent les méridiens ce qui favorise la libre circulation du Ki.

Une séance de SHIATSU ne nécessite aucun matériel spécifique, un matelas posé à même le sol, éventuellement quelques coussins. Aussi, le patient peut rester vêtu.

Le SHIATSU permet souvent d’obtenir des résultats étonnants sur les petits maux de la vie quotidienne causés par une vie déséquilibrée : fatigue, insomnie, maux de tête, troubles digestifs, difficultés circulatoires, excès de poids, etc…. Il est remarquablement efficace pour soulager les douleurs dorsales. Il s’inscrit tout à fait dans une optique hygiénique et préventive de Détente et de Remise en forme.

Si à priori le SHIATSU ne remplace pas un traitement médical il peut parfaitement en améliorer l’action.

Il est aussi possible de pratiquer un SHIATSU en se fiant uniquement aux sensations perçues par les mains, sans connaître parfaitement la médecine orientale traditionnelle, le SHIATSU est avant tout une approche du corps de l’autre par le ressenti.

« Il n’y a pas besoin de conduire le Ki, il va là où il doit aller » Le Shiatsu Zen, Shizuto Masunaga.

 

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

  • juillet 2018
    L Ma Me J V S D
    « fév    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  

bien se soigner |
idchute |
la prévention cardiovasculaire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CDOMK81
| Pérégrinations et Sclérose ...
| psychothérapie humaniste